Un chercheur se passionne pour les légumineuses à graines

Des produits agricoles du Manitoba peuvent améliorer la santé vasculaire

Le Dr Peter Zahradka a le plus grand des respects pour les chirurgiens cardiaques de l’Hôpital Saint-Boniface et des autres établissements, mais il déclare : « j’aimerais réussir à leur faire fermer boutique ».

Le Dr Zahradka, chercheur principal en physiologie moléculaire au Centre canadien de recherches agroalimentaires en santé et médecine, passe beaucoup de temps dans son laboratoire du Centre de recherche Albrechtsen de l’Hôpital Saint-Boniface dans le but de découvrir comment des légumineuses à graines cultivées au Manitoba pourraient l’aider à atteindre cet objectif. Il part du principe que la clé du succès repose sur l’élasticité optimale des vaisseaux sanguins.

« Je préfère travailler pour empêcher les crises cardiaques de se produire. »

« Je le dis depuis plusieurs années déjà. Une crise cardiaque est causée par une maladie des vaisseaux sanguins. Un AVC est causé par une maladie des vaisseaux sanguins. Si on travaille sur le cœur, on travaille après la crise cardiaque. Personnellement, je préfère travailler pour empêcher les crises cardiaques et les AVC de se produire. »

Ses recherches ne portent pas seulement sur la cardiologie. Le Dr Zahradka et ses collègues font aussi la lumière sur la polyarthrite rhumatoïde, les maladies du rein et le diabète de type 2. L’athérosclérose (le durcissement des artères) est un facteur commun dans ces maladies. Lorsque les vaisseaux sanguins durcissent, ces maladies et d’autres problèmes sont susceptibles de se développer. L’hérédité est un facteur, tout comme l’âge et l’obésité.

Cela étant dit, le Dr Zahradka est encouragé par les perspectives offertes par les légumineuses à graines et le sarrasin pour régler ce problème. Les légumineuses à graines désignent des légumineuses cultivées dans les prairies canadiennes, notamment les lentilles, les pois chiches, les pois secs et les haricots.

Pin

« Nous savons que les légumineuses à graines sont bonnes pour les vaisseaux sanguins. Nous en avons la certitude grâce à des études faites en laboratoire et chez des gens, explique le Dr Zahradka qui travaille à l’Hôpital Saint-Boniface depuis 1991. « Je ne pourrais pas être plus content de savoir que nous avons quelque chose qui peut rendre les artères plus souples et les faire rajeunir. C’est pour ainsi dire un effet anti-âge. »

Nous savons tous que les lentilles sont bonnes pour nous parce que nos grands-parents nous l’ont dit en se basant sur leurs observations et leurs suppositions. Maintenant, grâce aux expériences en laboratoire et à la recherche clinique, nous en sommes certains. Comme c’est toujours le cas dans ce type de découvertes, l’enjeu consiste maintenant à faire connaître les résultats dans le milieu médical, auprès des gouvernements et à la population générale de manière à avoir une influence sur la santé publique et l’économie.

« Les agriculteurs seraient heureux de cultiver ces produits. Les transformateurs seraient heureux de fournir ces produits. Je suis certain que les commerçants seraient heureux de vendre ces produits, dit le Dr Zahradka en parlant de l’impact potentiel sur le marché. Nous n’avons pas l’argent nécessaire pour passer de l’étape conceptuelle au développement d’un produit pouvant être mis en marché. Sommes-nous heureux? Oh que oui. Sommes-nous frustrés? Absolument, nous sommes très frustrés, car nous rêvons tous de rendre nos recherches pertinentes pour la population générale. Je pourrais en parler à l’infini, mais en réalité, je souhaite que les gens soient capables d’acheter en magasin des produits pouvant contribuer à améliorer leur santé et leur permettre de vivre plus longtemps; non seulement de vivre, mais d’être en meilleure santé. »

La recherche a débuté en 2006 et portait sur les raisons expliquant les bienfaits des légumineuses à graines, leurs effets réels sur l’organisme et la quantité à consommer.

« Les personnes qui ont participé à notre première étude étaient atteintes de maladie artérielle périphérique, c’est-à-dire qu’elles avaient des lésions d’athérosclérose dans les jambes, ce qui entrave la circulation sanguine vers les muscles et les chevilles. Beaucoup de personnes avec ce problème ont de la difficulté à marcher sur de longues distances, car le manque d’oxygène dans leurs muscles provoque des crampes nuisant au bon fonctionnement des muscles. Elles ont aussi tendance à avoir des problèmes avec leurs pieds, à devoir être amputées et sont de 10 à 20 fois plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque ou un AVC, explique le Dr Zahradka. Prenons la maladie coronarienne, soit les lésions dans les artères coronaires qui causent la crise cardiaque. Ces lésions entraînent des problèmes dans les jambes. Il s’agit de la même maladie, que ce soit le cœur, le cerveau ou d’autres vaisseaux sanguins de l’organisme qui sont touchés; ce n’est qu’une question de point de départ. On parle toujours de la même maladie. »

Dans l’une des phases de leurs recherches, le Dr Zahradka et ses collègues ont déterminé que la consommation d’une demi-tasse de haricots mélangés, de pois verts ou jaunes, de pois chiches ou de lentilles rouges ou vertes, chaque jour, améliore la circulation sanguine dans les jambes. Ces aliments vont tout simplement assouplir les artères.

Le Dr Zahradka est reconnaissant de son expérience de recherche à l’Hôpital Saint-Boniface et est reconnaissant pour les fonds qu’il a reçus de la Fondation de l’Hôpital Saint-Boniface. Il poursuit ses efforts depuis 25 ans et a fait d’importants progrès, mais il veut encore en apprendre plus sur les aliments fonctionnels et la santé humaine. Sa soif de connaissance n’a jamais diminué.

Pin

« Si on n’est plus curieux, on n’est mort. C’est ce que je pense personnellement. C’est le but de la vie : apprendre, apprendre continuellement. C’est ce que je fais en ce moment, encore. Même si je viens d’avoir 60 ans, j’apprends encore, je veux continuer d’apprendre et je veux que les autres apprennent aussi », dit-il.

Si vous avez aimé l’histoire de notre chercheur ainsi que sa cause, veuillez faire un don.